accueil | l'Equipe | partenaires | location de salle | contact

Permis B - Quelle formule choisir ?

FORMULE TRADITIONNELLE

Votre vie d'automobiliste commence par un apprentissage. Evaluer au début pour estimer le nombre de leçons de conduite que vous seriez susceptible d'avoir.

Pour devenir un conducteur sûr, vous devez acquérir des connaissances théoriques et pratiques, des savoir-faire. Mais il ne faut pas séparer théorie et pratique : les connaissances théoriques sont indispensables pour une bonne pratique et la pratique de la conduite améliore les connaissances théoriques. Mais surtout vous devrez acquérir un comportement sûr, prudent et responsable.

Votre formateur est un enseignant diplômé. Il saura vous faire découvrir, analyser puis maîtriser les diverses difficultés liées à la formation. Ne jamais hésiter à lui poser des questions. Il est votre guide pendant la durée de votre apprentissage ; son but est de faire de tous ses élèves des conducteurs capables de circuler en sécurité. Votre formation est composée d'un nombre minimum de leçons en salle et en voiture, pour atteindre un niveau suffisant au terme de chacune des 4 compétences qui constitue le programme de formation initiale créé par les Pouvoirs Publics. Expliqué par votre formateur.

Ce niveau atteint, vous êtes présenté à l'examen du permis de conduire. Il vous faudra tout d'abord satisfaire l'épreuve théorique générale sur le code de la route (ETG).

L'épreuve pratique a pour but de vérifier que votre formation est bien terminée, notamment que les 4 compétences soient validées et que vous avez donc acquis le minimum d'expérience nécessaire pour conduire seul sans mettre en danger votre sécurité et celle des autres. Une présentation prématurée n'est jamais dans votre intérêt. Votre présentation est évaluée par un inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière. Il a été recruté sur concours, et a suivi une formation professionnelle approfondie : notions de psychologie nécessaires pour que l'examen se déroule dans les meilleures conditions. C'est un expert dont l'avis s'appuie sur des directives et instructions précises : programme national de formation, guide de l'examinateur, procédure d'évaluation.

L'examen se déroule sur 32 minutes :

 

 

logo accFORMULE APPRENTISSAGE ANTICIPE DE LA CONDUITE - AAC

Le rôle de l'accompagnateur

L'accompagnateur est le lien entre vous et le formateur. Son rôle sera d'opérer un suivi et de vous transmettre son expérience de la route.

Suivre la formation initiale

Lors de votre formation à l'Ecole de Conduite, votre accompagnateur devra assister à un rendez-vous préalable de 2 heures où Il pourra ainsi constater vos progrès. Ensuite il prendra le « relais ». Il aura alors toute confiance en vous car vous serez capable de conduire une voiture sans mettre en danger votre sécurité, ni celle des autres. C'est le but à atteindre pour la validation de la formation initiale. Ce suivi lui permettra d'être moins inquiet le premier jour où vous conduirez sa voiture à ses côtés.

Respecter la diversité des situations de conduite

La période de conduite accompagnée doit vous permettre de passer du niveau de débutant à celui de conducteur expérimenté. Pour cela, 3000 km minimum sont nécessaires à l'acquisition d'expérience, en affrontant les situations routières les plus fréquentes.

Parcourir le plus grand nombre de kilomètres possible exclusivement sur autoroute ne sera pas très enrichissant pour vous. Conduisez surtout dans de nombreuses situations variées (la nuit, par temps de pluie, en ville, etc...)

Assister aux rendez-vous pédagogiques

La qualité de votre apprentissage dépend de l'engagement de vos accompagnateurs et notamment de leur assiduité aux rendez-vous pédagogiques. Ils seront l'occasion pour le formateur d'établir un bilan de votre conduite et de transmettre à vos accompagnateurs un « plan de travail » destiné à assurer le perfectionnement de votre conduite.

Le déroulement - Le permis

Cette épreuve viendra au terme d'une formation approfondie ; vous aurez bénéficié d'une authentique expérience de la conduite ; vous aurez acquis un niveau suffisant de maîtrise.

C'est à partir de l'âge de 17 1/2 ans, et, après un an au moins de conduite accompagnée, et les deux rendez-vous pédagogiques effectués que vous pourrez passer l'examen pratique du permis de conduire selon les règles en vigueur.

En cas de réussite

Le permis de conduire vous sera délivré ainsi qu'une attestation de fin de conduite accompagnée qui servira à obtenir des conditions tarifaires particulières lors de votre premier contrat d'assurance. La période probatoire du permis de conduire sera ramenée à deux ans.

En cas d'échec

Vous garderez le bénéfice du code pour 4 autres épreuves « pratiques » dans un délai de trois ans. Attention ! Ce délai court depuis la date d'obtention de l'épreuve théorique.

Les avantages

L'esprit tranquille

 

La réussite

 

La qualité de la formation

 

L'économie


Portail d'information sur la sécurité routière : il permet notamment de s'entraîner à l'examen du code de la route ! www.test-code-route.fr

 

logo acc

LA CONDUITE SUPERVISEE

 

Depuis le 1er janvier 2010 (arrêté du 22 décembre 2010), la conduite supervisée peut venir compléter la formation initiale. Elle n'est accessible qu'à compter de l'âge de 18 ans. Elle permet l'acquisition d'une expérience de conduite.

Le choix de s'engager dans une phase de conduite supervisée peut se faire :

- soit dès la signature du contrat de formation

- soit après la formation initiale

 

I - Accès à la phase de conduite supervisée, après la phase de formation initiale

Pour accéder à la phase de conduite supervisée, l'élève doit :

- avoir obtenu un accord préalable écrit de la société d'assurance.

- avoir obtenu l'attestation de fin de formation initiale délivrée par l'établissement.

La phase de conduite supervisée débute par la participation à un rendez-vous préalable d'une durée minimum de 2 heures avec au moins un accompagnateur.

 

II - Accès à la phase de conduite supervisée, après un échec à l'épreuve pratique de l'examen du permis de conduire

Pour accéder à la phase de conduite supervisée, l'élève doit :

- avoir obtenu un accord préalable écrit de la société d'assurance.

- avoir obtenu une autorisation de conduire en conduite supervisée. Cette autorisation de conduite en conduite supervisée est délivrée par l'enseignant, après un rendez-vous préalable de deux heures (une heure de conduite et un bilan personnalisé). Ce rendez-vous préalable réunit obligatoirement l'élève, l'enseignant et au moins un accompagnateur.